Express Cocktail

Août 2021

Recette / cognac

21h. Rendez-vous au bar de l’Orient-Express. Décor et verrerie Art déco de sortie. Et cocktails pour refaire le monde jusqu’au bout de la nuit.

Express Cocktail

Le 7 juillet, Orient Express lançait sa collection d’objets de voyage « Steam Dream », imaginée à partir des manières et des habitudes des voyageurs à bord des trains de luxe. Se rappelant aux joies des voitures-bars et du service sur-mesure à bord, Orient Express dévoilait une malle-salon renouant avec l’art de la dégustation, un service de verrerie signé Casarialto, fabriqué à Venise, dans la plus pure tradition des maitres-verriers de Murano et une première recette de cocktail pour refaire le monde jusqu’au bout de la nuit…

Verre à Vin Casarialto
Réalisé exclusivement en collaboration avec Orient Express pour Steam Dream

Au bar du Train Bleu

Un décor signé René Prou. Des marqueteries de bouquets de fleurs en paillettes d’argent et roses de pâte de verre Lalique. Un bar en acajou massif. Douze tables et vingt-quatre fauteuils bridge. Presqu’autant de lampes aux abat-jours plissés vieux rose à l’éclairage légèrement tamisé. Voilà l’ambiance de la voiture-bar 4160, aussi surnommée « Train Bleu », en hommage au train légendaire, sortie des ateliers de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits en 1922, et qui fera l’objet d’une restauration complète en 2017. C’est là, au milieu de chefs d’œuvre d’Art déco, qu’hommes politiques, écrivains, vedettes du cinéma et de la musique, agents secrets… vinrent célébrer l’art du voyage autour d’une coupe de champagne, d’un verre de listrac – un vin bourgeois du Médoc, réputé puissant et vigoureux – ou d’un bon cocktail.

Un cocktail pour se coucher

Servi traditionnellement sec ou sur glace, le cognac fait son apparition à bord du train à la fin du XIXème. Selon le temps de vieillissement choisi, l’eau-de-vie en provenance des grandes maisons françaises, fait parler notes florales, boisées ou épicées. Dans les années 20, la tendance est au Mint Julep, un grand classique qui associe le cognac à la menthe verte et au sucre. Suivront le Sazerac, une recette née à la Nouvelle-Orléans, qui marie la rondeur épicée du cognac à l’absinthe, et le Stinger, un remède surnommé « nightcap » (bonnet de nuit) par les new-yorkais qui l’avalaient avant d’aller se coucher. Autre star de l’époque, le Side-Car, mis au point par l’anglais Harry MacElhone. D’abord marié au gin, le barman et heureux propriétaire du Harry’s New York Bar à Paris, lui trouve sa forme la plus populaire en mélangeant Cointreau, cognac et jus de citron.

Cocktails cognac ginger

Désormais adulé par une nouvelle génération de consommateurs, béni par les millenials, associé aux moments de célébration et de fête, le cognac ou « Yak » pour les intimes, a aujourd’hui fait sa place dans tous les bars à cocktails du monde. Dans la voiture-bar du Train Bleu, la bartender d’Orient Express décline pour l’été, une recette à la fameuse eau-de-vie, un twist du Moscow Mule, allongé de tonic-water et de ginger ale, le fameux soda au gingembre qui relève les notes épicées du cognac.

La recette :

Ingrédients : 40 ml de cognac Hennessy Very Special – 100 ml de ginger ale

Verser le cognac Hennessy dans un grand verre Casarialto. Ajouter des glaçons jusqu’au rebord. Verser le ginger ale. Décorer avec un quartier de citron vert ou des tranches de gingembre frais.

Partagez cette histoire sur...

Copied!